Non au gaspillage d’eau – Localisation ODD 6 – UNAH

La pénurie d’eau affecte plus de 40% de la population mondiale.
Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable de ressources en eau; D’ici à 2030, assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable ; Assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats, et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable ;
Améliorer la qualité de l’eau en réduisant la pollution, en éliminant l’immersion des déchets et en réduisant au minimum les émissions de produits chimiques et de matières dangereuses, en diminuant de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et en augmentant considérablement à l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau ;
Protéger et restaurer les écosystèmes liés à l’eau, notamment les montagnes, les forets, les zones humides, les rivières, les aquifères et les lacs ; Appuyer et renforcer la participation de la population locale à l’amélioration de la gestion de l’eau et de l’assainissement.

SOLIDARITÉ ET CITOYENNETÉ

Depuis qu’UNAH-RDC en partenariat avec UNAH-France s’est lancée sur l’activité de lutte contre la propagation du COVID19 en distribuant les cache-nez aux personnes vulnérables, elle reçoit aujourd’hui plusieurs demandes de soutien de plusieurs structures dans la province du Sud-Kivu. C’est le cas du Centre EKABANA en commune d’Ibanda, hôpital de Nyantende dans le territoire de Kabare, l’asbl CROFEM dans la commune de Bagira, etc. La dernière distribution en date est celle effectuée au CROFEM, jeudi, 23 avril 2020.

L’association CROFEM (centre de récupération des enfants orphelins et femmes victimes de la guerre) est située dans la commune de BAGIRA précisément à BWINDI.

Accueillie par le Coordinateur et toute son équipe, composée des enfants et des personnes de 3ème âge dont la majeure partie était des femmes, la directrice générale d’UNAH accompagnée de 4 membres de son équipe et d’un journaliste de la radio star de Bukavu, Mr Don Patrick MAKIRO pour la couverture de l’activité a pris la parole pour présenter UNAH et ses activités d’ici et d’ailleurs.

Après une brève présentation de l’équipe, la coordinatrice UNAH a accordé la parole au Docteur Angélus MALAIKA, responsable du programme Santé Préventions et Information de Proximité (SANIPRO en sigle) pour présenter les techniques de prévention de la maladie à Corona Virus.

Celle-ci a insisté sur les mesures arrêtées par l’OMS consistant à se laver régulièrement les mains avec le savon ou de l’eau chlorée, à tousser ou éternuer dans le coude ou dans un mouchoir jetable ou réutilisable, à saluer les gens sans serrer la main et sans embrassades et en cas de symptômes, éviter tout contact et appeler un médecin en se servant du numéro vert indiqué par le ministère provincial de la santé qui est le +243(0)891939999.

Pour matérialiser la sensibiisation faite par Dr Angélus Malaika, la coordinatrice d’UNAH a autorisé la distribution des cache-nez aux enfants orphelins et aux personnes de 3èmeâge de l’organisation CROFEM après une brève explication de cet exercice qui non seulement protège contre la propagation de la maladie mais constitue aussi une marque la solidarité des personnes de bonne volonté qui ont contribué en achettant un masque fabriqué par UNAH. Après la distribution de masques les enfants avaient présenté un ballet titré : « Les filles aussi ont droit à l’éducation, le droit d’étudier. » qui a fait la joie de toute l’équipe.

Sous un rythme des chants et danses, les femmes qui ont bénéficiées des cache-nez ont remis un cadeau de feuilles des patates douces produits de leurs champs à la Directrice générale d’UNAH.

Une photo de famille regroupant la délégation de l’équipe UNAH et celle de CROFEM a mis fin à l’activité.