Notre partenaire de Kigali – Bridge hope

PARRAINER UN ENFANT AVEC UNAH

L’objectif ici est de venir en aide à un enfant en situation de précarité et/ou de vulnérabilité en  subvenant à ses besoins.

UNAH s’engage à mettre en relation les « parrains » et « marraines » avec les bénéficiaires. Elle assure le suivi de la transaction et la réalisation de l’objectif et l’évaluation des résultats obtenus.

Le choix du parrain – de la marraine : santé, scolarité et alimentation.

Le Parrainage individualisé consiste à  prendre en charge les besoins d’un enfant.

Le Parrainage collectif consiste à prendre en charge les besoins de  plusieurs enfants à la fois. https://www.payassociation.fr/unahavenir/dons.

 

Le Parrainage projet consiste lui à  soutenir un projet précis porté par UNAH, en faveur d’un groupe d’enfants identifié en amont pour un besoin précis.

Unah tend à promouvoir l’égalité des chances. C’est pourquoi, le choix du parrain ou de la marraine se limitera à l’engagement pris et ne pourra aucunement se porter sur l’enfant, ni sur son sexe, ni sur sa vulnérabilité. Cette prérogative appartenant à UNAH. Toutefois, UNAH s’oblige à faciliter la création du lien entre parrains-marraine et filleul-filleule en cas de demande.

ATTENTION

 Le parrainage dont il est question ici est distinct des modes réservés à l’adoption et à la tutelle. En dehors du droit de regard sur l’utilisation des fonds alloués aux besoins identifiés, le parrain ou la marraine ne pourra pas exercer l’autorité parentale, ni tutélaire sur le filleul ou la filleule.

 

 

Tout l’intérêt de ce parrainage repose sur le geste humanitaire, unilatéral du parrain ou de la marraine permettant l’épanouissement d’un enfant ou d’un groupe d’enfants en situation de précarité et/ou de vulnérabilité.

Bâtir une relation entre les interlocuteurs

L’échange entre parrain ou marraine et leur filleul-filleule se concrétisera à travers des lettres, des dessins, des appels téléphoniques ou vidéos, des images et …des visites.

Ce parrainage encourage le parrain ou la marraine à aider l’enfant à évoluer dans sa culture, ses traditions et, Il constitue un acte d’engagement moral et financier permettant au filleul ou à la filleule de bénéficier d’une prise en charge globale ou spécifique sur une période de 6ans minimum.

Le parrain ou la marraine peuvent décider de garder leur anonymat sans création de lien quelconque avec l’enfant accompagné.

Quelques associations comme Humanium, plan international, France parrainage, association enfants de la rivière, vision du monde, enfants du Mékong, ont tous adaptés le parrainage des enfants en fonction des valeurs qu’elles portent.

Les valeurs d’UNAH cultivent l’égalité des chances et encouragent les initiatives de groupe.

AIDER UN ENFANT CE N’EST PAS DICTER CE QUI SERA SA VIE DEMAIN, C’EST LUI DONNER DES OUTILS NECESSAIRES A POUVOIR FAIRE SES PROPRES CHOIX DE VIE : PARMI CES OUTILS, IL Y’A L’ACCES A L’EDUCATION, L’ACCES A UNE BONNE ALIMENTATION, L’ACCES AUX SOINS DE SANTE, ETC.

UNAH – Le programme SANIPRO – RDC

La santé étant l’une des priorités dans notre milieu, elle demeure un combat pour tout être humain. Etant donné que l’accès aux soins est payable, la population de proximité se trouve dans l’incapacité de se prendre en charge sur le plan sanitaire. Plusieurs territoires de proximité de la ville de Bukavu n’ont pas accès aux soins appropriés, en l’occurrence le territoire de Kalehe où nous œuvrons actuellement dans le cadre de l’éducation, l’agriculture et l’élevage en faveur des enfants en situation de vulnérabilité, dans l’école des Sœurs de la Miséricorde d’Irambo-Kalehe. En effet, un problème des soins de santé primaires se pose au niveau de cette couche sociale dans laquelle les enfants et les femmes du troisième âge sont aussi victimes. C’est pourquoi, le programme SANIPRO jette un regard sur la santé, la prévention et l’information de proximité. Il permet l’accès à une aide médicale, à l’information sur les règles d’hygiène et à la prévention de la malnutrition. Il s’attelle à mettre en place des outils favorisant la prise en charge médicale de proximité et la mise en place des moyens de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles (MST).

Contribuer à la réduction du taux de mortalité chez les enfants et les femmes en situation de vulnérabilité en RDC.

  • Identifier les enfants et femmes en situation de vulnérabilité,
  • Améliorer la situation alimentaire des enfants et des femmes en situation de vulnérabilité en mettant en place des activités et programmes agropastoraux pour leur prise en charge.
  • Créer un partenariat avec les centres hospitaliers de la place pour une meilleure prise en charge
  • Mettre en place un centre hospitalier pour permettre l’accès aux soins à travers une mutuelle de santé.

Notre partenaire à Kigali – Bridge of Hope

L’association Bridge of Hope encadre 120 enfants dont 55 enfants à la maternelle.

Ces élèves de la maternelle ont entre 3 à 6 ans et sont accueillis et encadrés toutes le semaines par une maîtresse ayant fait les études de psychologie et du développement de l’enfant. 

Aussi, il y’a un programme tous les weekends chapeautés par l’équipe de bénévoles qui assistent ces enfants à travers des activités d’étude et de jeu afin de susciter l’envie d’éducation en eux en leur faisant s’exprimer leurs talents.

Alors que les activités ont commencés en 2013, l’association a été crée officiellement par Mr Elie NSHIMIYIMANA en 2019. Elle travaille avec les enfants vivant en situation d’extreme pauvreté. Certains de ces enfants ont été abandonnés par un des parents ou, sont orphelins.

Elie NSHIMIYIMANA est le président de l’association et son équipe compte 17 membres bénévoles, tous sensibilisés sur la situation de ces enfants.

L’association comprends 5 programmes dont l’éducation et les actions de développement durables.

Sortir les familles de la dépendance et aider les enfants à avoir un avenir meilleur grâce à l’accompagnement de cette association est le sens même que représente le logo de l’association.

Unah a rencontré cette association dans la perspective de travailler avec elle et de permettre à tous ces enfants de bénéficier d’un accompagnement digne de ce nom.

Tout enfant a le droit de rêver et d’accomplir son rêve de petit garçon, de petite fille. Un droit d’exprimer son talent et de pouvoir bénéficier d’un regard bienveillant de l’environnement dans lequel ils grandissent. Cela contribue à nourrir l’espoir qu’ils nourrissent d’un monde meilleur auquel chacun de nous aspire.